::: Actualité :::


 

Assemblée générale annuelle (25 février 2017)

L'Assemblée générale annuelle du Comité Français des Études Byzantines a eu lieu le samedi 25 février 2017.

Voir le compte rendu de l'Assemblée ici

 

Assemblée générale annuelle (30 janvier 2016)

L'Assemblée générale annuelle du Comité Français des Études Byzantines a eu lieu le samedi 30 janvier 2016.

Voir le compte rendu de l'Assemblée ici


Disparition de Jacques Lefort (1939-2014)

Né en 1939, Jacques Lefort est décédé à Paris le 23 août 2014 à l’âge de 75 ans. Ancien directeur d'études à l'École pratique des hautes études (IVe section), formé dès 1959 à l’histoire de Byzance par un maître, Paul Lemerle, ses travaux sur l’économie, la démographie et la société rurale, la géographie historique, le paysage médiéval et les archives du Mont Athos, ont à leur tour marqué une génération d’historiens. En 2006, il avait évoqué son parcours à la faveur de la parution d’un recueil de ses articles (Société rurale et histoire du paysage à Byzance) : il convient de relire ces pages que nous joignons ici avec l’autorisation de leur éditeur. Depuis lors, malgré une longue maladie, il avait participé au volume III de la Nouvelle Clio sur Byzance (2011), publié la traduction annotée d’un traité d’agriculture byzantin, les Géoponiques (2012), et surtout préparé le dernier tome de l’édition diplomatique des archives du monastère de Vatopédi, désormais sous presse. Signataire du volume d’Esphigménou (1973), des quatre volumes d’Iviron (1985-1995) et des trois volumes de Vatopédi (2001-), il sut donner à la collection des Archives de l’Athos, dont il assumait la direction depuis 1989 à la suite de Paul Lemerle, la cohérence et la rigueur que lui reconnaît la communauté internationale des byzantinistes. Ses obsèques seront célébrées le 28 août 2014 dans sa région natale du Jura (Lalleyriat). Un hommage lui sera rendu au Collège de France à l’automne.

L’équipe des Archives de l’Athos

Assemblée générale annuelle (1er février 2014)

L'Assemblée générale annuelle du Comité Français des Études Byzantines a eu lieu le samedi 1er février 2014, de 9 h 30 à 12 h 30, au Collège de France, 52 rue du Cardinal Lemoine (Paris 5e).

Voir le compte rendu de l'Assemblée ici

Assemblée générale inter-congrès de l'AIEB (20-22 septembre 2013)

On trouvera ci-dessous le compte rendu de l'Assemblée générale inter-congrès de l'Association internationale des études byzantines tenue à Athènes du 20 au 22 septembre 2013.

Voir le compte rendu ici

Assemblée générale annuelle (19 janvier 2013)

L'Assemblée générale annuelle du Comité Français des Études Byzantines a eu lieu le samedi 19 janvier 2013, de 9 h 30 à 12 h 30, au Collège de France, 52 rue du Cardinal Lemoine (Paris 5e).

Voir le compte rendu de l'Assemblée ici

Disparition de Constantin G. Pitsakis

L'Association internationale des études byzantines (AIEB) annonce le décès de Constantin G. Pitsakis survenu le 6 août 2012. Constantin G. Pitsakis était professeur d’Histoire du droit à l’Université de Thrace et secrétaire suppléant de l’Association durant de longues années. Ses obsèques ont été célébrées le 9 août à Athènes.

Disparition de Michel Lassithiotakis (1955-2012)

Le CFEB annonce avec tristesse la disparition soudaine de Michel Lassithiotakis dont les travaux portaient sur la littérature néohellénique de la fin du Moyen Âge à l'époque contemporaine. Né en 1955, docteur de l'Université Paris-Sorbonne (Paris IV, 1985) puis Professeur ordinaire de la faculté des lettres de l'Université de Genève, il avait été nommé Professeur de langue et littérature néohelléniques à l'Université Paris-Sorbonne en 2011. On lira la nécrologie que lui consacre la Société européenne des études néohelléniques ici et une autre notice détaillée ici.

Ses obsèques seront célébrées en l'église Saint-Julien-le-Pauvre à Paris le 5 juillet à 14h.

Disparition de Wanda Wolska-Conus (1920-2012)

Née en Pologne au début des années 1920, Wanda Wolska-Conus est arrivée à Paris à la fin de la seconde guerre mondiale, « dans les bagages » de l’armée britannique qui l’avait délivrée d’un camp où elle avait été enfermée pour faits de résistance. Elle fit ses études à la Sorbonne et soutint en 1959 une thèse ès-lettres, sous la direction de Paul Lemerle, sur La Topographie chrétienne de Cosmas Indicopleustès. Théologie et science au VIe siècle, où elle analysait la querelle entre Cosmas et Jean Philopon sur la cosmologie, et qui fut publiée aux PUF en 1962. Parallèlement, elle préparait pour les Sources Chrétiennes une édition critique de l’ouvrage de Cosmas (Sources Chrétiennes 141 [1968], 159 [170] et 197[1973]).
Sa longue carrière au CNRS fut largement consacrée à des recherches sur les relations entre la philosophie, la théologie et la science à Byzance, avec d’importants articles publiés principalement dans la Revue des Études Byzantines, notamment sur Stéphanos d’Alexandrie, dont elle établit l’identité avec Stéphanos d’Athènes (REB 47, 1989, 5-89) et sur les commentaires médicaux de Galien, Palladios, Stéphanos et Théophile Prôtospathaire (REB 50, 1992, 5-86 ; 52, 1994, 5-68 ; 54, 1996, 5-66 ; 56, 1998, 5-78 ; 58, 2000, 5-68). Elle a aussi largement contribué aux Travaux et Mémoires du Centre d’Histoire et Civilisation de Byzance, dans lesquels elle a notamment publié deux importantes études sur « Les écoles de Psellos et de Xiphilin sous Constantin IX Monomaque » (TM VI, 1976, 223-243) et sur « L’École de droit et l’enseignement du droit à Byzance au XIe siècle : Xiphilin et Psellos » (TM VII, 1979, 1-107). Elle resta concernée par les études byzantines jusqu’à un âge avancé, s’intéressant particulièrement, dans les dernières années qui précédèrent la maladie qui assombrit la fin de sa vie, aux théories de la résurrection des corps dans les poèmes de Georges Pisidès.

Ses obsèques auront lieu
mercredi 2 mai 2012, à 10H30, en la Collégiale Saint-Martin de Montmorency.

Marie-Hélène Congourdeau

Renouvellement du bureau du CFEB (18 février 2012)

L’Assemblée générale annuelle du Comité Français des Études Byzantines, réunie le samedi 18 février 2012 à la Maison de la Recherche à Paris, a voté dans le cadre du renouvellement partiel du bureau. Suite à ce vote, Vincent Déroche a été élu Président du Comité, Annick Peters-Custot, Secrétaire, et Guillaume Saint-Guillain a été renouvelé dans sa fonction de Trésorier du Comité, tandis que Sylvain Destephen a été élu Trésorier suppléant.

Voir le compte rendu de l'Assemblée ici

 

Présidence de l'AIEB (11 février 2012)

Le 11 février dernier, lors de l’Assemblée générale extraordinaire de l’Association internationale des Études byzantines qui s’est tenue à Paris, conformément aux statuts, le Professeur Johannes Koder a été élu président de l’AIEB.

Disparitions

Le CFEB relève avec tristesse la disparition en 2011-2012 de quatre de ses membres et anciens membres : Charles Astruc, Suzy Dufrenne, Petre Ş. Năsturel, Joseph Paramelle.
P. Géhin consacrera à Charles Astruc une notice nécrologique comprenant une bibliographie dans la Revue des études byzantines à paraître en 2012. La bibliographie exhaustice de Petre Ş. Năsturel a d'autre part été regroupée par D. I. Mureşan et L. Cotovanu : elle est disponible ici en format texte et ici en format pdf.

Catalogue des publications des byzantinistes français

publié à l’occasion du 22e congrès international des études byzantines

Voir le catalogue ici

22e congrès international des études byzantines

Ce congrès s'est déroulé à Sofia du 22 au 27 août 2011. Le prochain congrès aura lieu en 2016 à Belgrade.